Réalisations d’autoconstructeurs

Cette carte présente des poêles de masse auto-construits un peu partout en France, et dans les pays voisins. Elle a été créée pour encourager le partage d'expériences entre particuliers, mettre en réseau les personnes d'une même région, susceptibles de s'entraider dans leurs projets de poêles à accumulation.


La carte de auto-constructeurs de poêles de masse est ouverte à tous et à tous les types de poêles de masse. Il suffit de cliquer sur "soumettre votre réalisation", et de remplir le formulaire. Vos coordonnées sont protégées par un formulaire de contact si des personnes souhaitent vous joindre.


N'hésitez pas à nous faire des retours si vous avez des remarques et propositions concernant cet outil.

Petit poêle à la montagne !

capelier samuel

Réalisation : 2015

La Compôte 73360

Posté le : 20 octobre 2018 par Oxalis

Contacter l'auteur de la réalisation

 

Il s'agit d'un poêle de 5kW (ancien modèle), construit dans une maison ossature bois. La maison est plutôt bien isolée : bottes de paille dans les murs et ouate en toiture. Le poêle chauffe 100m2 sans problème. L'hiver dernier, nous faisions du feu un jour sur deux la plupart du temps, pour une température intérieure oscillant entre 19°C et 22°C (avec un petit pic après les soirées pizzas !). Il fait en général plus chaud à l'étage, du fait d'une bonne isolation en toiture.

Les plans de la maison ont été faits autour du poêle, ce qui a permis d'optimiser au maximum son utilisation. Le poêle est centré dans la pièce de vie, collé à la salle de bain, avec un espace dédié au séchage du linge.

Nous chauffons avec des chutes de scierie, en résineux uniquement pour l'instant. Il nous faut 3 fagots à 25€ pour un hiver, soit moins de 100€ à l'année ! Ca nous prend 2 heures pour couper et ranger un fagot. Pas besoin de refendre, c'est le gros avantage.

Le poêle est construit à l'étage. Le décendrage et l'arrivée d'air se font par le garage. Le ramonage également. Comme il n'y a pas besoin de porte de cendrier, j'ai pu fait passer le banc autour du poêle. Cela permet de poser pas mal de bazar autour, de s'y asseoir, et pour les moins grands de monter dessus pour accéder au four.

Le poêle est équipé d'un échangeur pour la production d'eau chaude et d'un autre échangeur pour un hammam. La production d'eau chaude se fait par thermosiphon. Elle est complétée par une installation solaire, elle aussi en thermosiphon. Nous avons prévu un appoint électrique, qui sert de temps en temps car nous avons installé un ballon de 200l, donc avec peu d'autonomie.

Petit poêle à la montagne - Etape 1

Sur la photo, on voit le conduit, en boisseau de 200 intérieur, gainé en 180, avec une ventilation entre la gaine et le boisseau. 2 trappes de ramonage dans le banc. Une petite niche à gauche, pour lire au chaud près du poêle.

Petit poêle à la montagne - Etape 2

L'installation hydraulique : un ballon de 200l avec double échangeur. Deux circuits en thermosiphon. Celui du haut part vers le poêle. Celui du bas vers les capteurs solaires. En haut les vases ouverts. Un mitigeur en sortie de ballon, pour éviter tout risque de brûlure. L'eau peut être à 80°C dans le ballon.

Petit poêle à la montagne - Etape 3

Dans le garage : l'arrivée d'air commandée par un registre à câble étanche, et le décendrage dans un seau métallique.

Petit poêle à la montagne - Etape 4

La cabine de douche fermée qui sert de hammam. Le banc est amovible. On voit au fond en bas l'arrivée du flexible inox par lequel sort la vapeur. Il faut mettre un cache pour éviter les brûlures. Dans mon cas j'ai collé au silicone un petit caisson métallique, absent sur la photo.

Petit poêle à la montagne - Etape 5

Le branchement dans la douche pour envoyer à la douchette ou au hammam.