Le brûleur universel Oxalis

Posté le 20 mars 2017 par

Présentation
Il s’agit du module dans lequel se déroule la combustion du bois. Il sert de support à divers accessoires présentés sur cette page.

La zone très chaude (proximité des braises) est en béton réfractaire allégé pour assurer un bon vieillissement et limiter son poids.

Allant de l’usage domestique à plusieurs dizaines de couverts, il est simple à réaliser et à utiliser grâce à sa conception basique : un tube à double fonction (chargement bois/arrivée d’air) planté dans un autre vertical (zone de combustion). Une arrivée d’air complémentaire située en partie basse du brûleur en augmente la puissance (nécessaire en particulier pour les fours).

Suivant le principe des poêles à bois actuels visant à minimiser les émissions de particules fines dans l’atmosphère, la richesse d’air supérieur acheminée calmement limite les fumées et l’envol de cendres.

 

Matériel nécessaire

  • Un bidon de 60 litres. Les dimensions sont d’environ 38cm de diamètre et 65cm de hauteur, mais ils ne sont pas tous standards.
  • Un sac de 100 litres de perlite/vermiculite (magasin de bricolage, 12€)
  • Un sac de ciment réfractaire « fondu » (magasin de bricolage, 25€)
  • Un tuyau de poêle de 153mm de diamètre et 50cm de long. De l’inox vieillira mieux, mais l’alumine convient aussi (10€)
  • Un tube PVC de 70cm de longueur et 20cm de diamètre pour fabriquer le moule (à récupérer en déchetterie)
  • Une plaque de laine de roche rigide de 3cm d’épaisseur de 1*0,6m
  • 2 poignées percées
  • 3 boulons et écrous de diamètre 6, longueur 50mm
  • Outillage : cisaille à tôle (Attention, le 1er prix ne sera pas assez précis!), une meuleuse, marqueur, gabarits imprimés, burin large, massette, gants, gros récipient (type poubelle en plastique noir), seau et truelle.

Fabrication du cuiseur

  1. Découper le sommet du bidon au burin large et au marteau, à la disqueuse ou à la scie sauteuse
  2. En cas de présence d’huile en fond de bidon, la mettre dans un contenant étanche (destiné à la déchetterie) et nettoyer l’intérieur avec de la sciure.
  3. Plier les poignées pour les adapter au diamètre du bidon, dans un étau ou à défaut au marteau.
  4. Fixer les poignées sur le bidon, au niveau du bourrelet supérieur, ou à défaut à 20cm environ du haut du bidon. Percer au diamètre 6 et fixer avec des écrous de 6. Il faut parfois agrandir les trous d’origine sur les poignées.
  5. Percer le trou d’arrivée d’air de diamètre 50mm, à la scie cloche ou à défaut avec un cisaille. Le centre du trou est à 12cm du fond du bidon. Il sera tourné à 90° par rapport au tuyau d’alimentation en bois.
  6. Découper le passage pour le tuyau d’alimentation. Utiliser pour cela le gabarit à télécharger ci-dessous. Attention à bien imprimer au format A4 à échelle 1, sinon les découpes ne correspondront pas. Placer le gabarit à 185mm du haut du bidon. La découpe se fait à la disqueuse ou à la cisaille. Essayer de faire la découpe la plus propre possible.
  7. Découper et strier la laine de roche. Raccourcir la plaque de 13cm. Strier à la scie circulaire, tous les 2cm et à une profondeur de 2cm. Cela permettra de l’insérer à l’intérieur du bidon et de lui donner une forme arrondie.
  8. Une fois mise en place, découper la laine de roche au cutter, au niveau de l’arrivée d’air et du tuyau d’alimentation en bois (penser à incliner le cutter à 50° pour que le tuyau puisse prendre sa place)
  9. Découper le tuyau d’alimentation de diamètre 153mm à la cisaille, à l’aide du gabarit à télécharger et à imprimer (toujours au format A4 à échelle 1)

    le tuyau d’alimentation découpé avec le gabarit

  10. Préparer le tuyau de PVC de diamètre 200mm et environ 70cm de haut. Visser une poignée en bois à une extrémité. Scotcher une bande de mousse d’isolant de sol ou un carton autour (cela permettra de décoffrer le PVC).
  11. Installer le PVC et placer le tuyau d’alimentation contre. Il doivent s’emboîter à peu près, si vos découpes sont justes. Fixer le tuyau d’alimentation au fût, en le percer préalablement au diamètre 6. Fixer avec un boulon de diamètre 6 inséré depuis l’intérieur du fût. L’écrou sera serré par l’intérieur du tuyau d’alimentation. Le système est ainsi démontable si un jour il faut changer le tuyau d’alimentation.
  12. Préparation du béton allégé : mélanger à sec 15l de vermiculite et 5l de ciment fondu (mettre d’abord la vermiculite dans le seau pour faciliter le brassage) ; Mettre le mélange dans de l’eau (si vous avez, ajouter un peu de liquide vaisselle dans l’eau, pour fluidifier le mélange)
  13. Retirer le PVC puis verser le béton allégé pour faire le fond du bidon, sur une épaisseur de 5cm. Ensuite soit vous laissez sécher une nuit, soit vous posez sur le béton une assiette en carton avant de remettre en place le coffrage en PVC (l’assiette évite que le PVC ne s’enfonce dans le béton frais) Verser le mélange qui doit être suffisamment plastique tout le tour du PVC, vibrer en tapant le fût au sol. Compléter jusqu’à raz bord. Refaites du mélange s’il vous manque du mortier, en respectant les mêmes proportions (3 doses de vermiculite pour une dose de ciment).

    Ici on a posé un plat en alu sur le fond en béton, car on n’a pas trouvé d’assiette en carton !

  14. l’extraction du tuyau PVC peut se faire dès que le béton a fait sa prise, en général au moins 6h après le remplissage. Au moment de la prise le mortier chauffe beaucoup, parfois jusqu’à déformer le PVC.

 

A télécharger :