Réalisations d’autoconstructeurs

Cette carte présente des poêles de masse auto-construits un peu partout en France, et dans les pays voisins. Elle a été créée pour encourager le partage d'expériences entre particuliers, mettre en réseau les personnes d'une même région, susceptibles de s'entraider dans leurs projets de poêles à accumulation.


La carte des auto-constructeurs de poêles de masse est ouverte à tous et à tous les types de poêles de masse. Il suffit de cliquer sur "soumettre votre réalisation", et de remplir le formulaire. Vos coordonnées sont protégées par un formulaire de contact si des personnes souhaitent vous joindre.


N'hésitez pas à nous faire des retours si vous avez des remarques et propositions concernant cet outil.

Emergence du projet d'écocentre à Héry/Alby

Réalisation :

Posté le : 21 octobre 2008 par Oxalis

Contacter l'auteur de la réalisation

En octobre 2008, nous avons visité pour la première fois la ferme d'Héry/Alby.

Un beau rayon de soleil éclairait la façade Sud.

Le lieu nous a tout de suite séduits :

  • Un potentiel énorme autour de la rénovation des bâtiments,
  • Un lieu préservé, isolé
  • De l'espace pour accueillir de nombreuses activités, en intérieur comme en extérieur.

Quelques photos de cette première visite :

Il s’agit d’un ancien corps de ferme comprenant deux logements inoccupés, une écurie et une grange. Le bâtiment est orienté est / ouest avec un chemin d’accès côté ouest. Les deux appartements existants dans la partie supérieure constituent une surface habitable de 140 m2 environ (partie haute à l'ouest). Les dépendances agricoles sont également aménageables dans l’existant.

Les terrains attenants aux bâtiments, contiennent un ancien four à pain, une source, un vieux chêne et des cerisiers. La parcelle située en contrebas est exploitée avec une production de céréales. Des bottes de paille pourront en être extraites pour être utilisées dans la rénovation.

Le site présente un intérêt majeur d’un point de vue démonstratif et pédagogique.

Tout d’abord il s’agit d’un ancien bâtiment agricole, comme on en trouve beaucoup sur le territoire. Nombreux sont ceux qui ont perdu la diversité des usages initiaux et sont aujourd’hui cantonnés et rénovés à la seule fonction d’habitat.

Il est important de proposer pour ces bâtiments des solutions en rénovation qui :

  • mettent en valeur ce patrimoine
  • conservent sa typicité
  • assurent un confort thermique et des économies énergétiques compatibles avec les nouveaux enjeux d’occupation

Sur le plan pédagogique, l’intérêt de ce projet est multiple :

  • Il proposera aux stagiaires un ensemble de modules traitant la quasi totalité des étapes rencontrées lors d’un projet de rénovation (par conséquent, la majorité de celles d’un projet de construction).
  • La diversité des modules mis en place devrait permettre de répondre aux besoins de formation concernant un large public de professionnels, particuliers, et sensibilisation des scolaires.
  • Le suivi intégral du chantier permettra d’enrichir chaque module des enseignements et expériences des modules précédents, et constituera ainsi un précieux support d’échanges et de discussions entre stagiaires et formateurs.

L’association veillera à ce qu’une grande majorité des besoins en matières premières soient produits localement. Au delà de la rénovation ecoconstructive, la dimension humaine et « économie locale » sera une donnée essentielle dans les choix techniques mis en œuvre.

Le montage technique et juridique

Les bâtiments ainsi que les terrains concernés par le projet se situent sur une propriété privée. Les propriétaires souhaitent mettre le lieu à disposition de l’association afin qu’elle y réalise ses activités pédagogiques. En échange, les travaux réalisés lors des activités pédagogiques seront laissés en l’état à la fin du partenariat.

La formalisation des engagements de l’association et des propriétaires dans ce projet nécessite la rédaction de documents juridiques. Ces documents formaliseront les conditions de mise à disposition du bâtiment à l’association. Une étude plus approfondie est en cours, avec l’appui du parc naturel régional du Massif des Bauges.

Quel que soit le type de convention ou bail choisi, la répartition financière du projet devrait se présenter comme suit :

  • Les propriétaires prendront à leur charge le coût des matériaux mis en oeuvre, ainsi que les phases de travaux jugées inadaptées aux formations.
  • Les propriétaires devront assumer le rôle de maître d’œuvre et assurer le bâtiment à ce titre.
  • L’association aura à sa charge l’aménagement du local associatif et des salles d’activités.

Les demandes de financement faites par l’association autour de ce projet concerneront uniquement les frais d’animation et de coordination du projet, et en aucun cas les frais de construction et de rénovation du bâti. Un exception pourra être faite pour l’aménagement des aires d’accueil du public.

Le projet architectural n’est pas encore défini avec précision, car notre souhait est d’intégrer ces étapes aux formations pratiques proposées autour du projet de rénovation : de la conception à la réalisation.

Cependant, et afin de nous assurer de la faisabilité technique du projet, nous en avons d’ores et déjà défini les bases suivantes :

  • Les dépendances agricoles (grange, étable et remise) seront aménagées par et pour l’association. Ces espaces seront utilisés pour accueillir des activités de formation, de démonstration, pour stocker les outils et matériaux, et pour installer les bureaux de l’animateur de l’association et du centre de ressources d’Oxalis.

Nous souhaitons faire du chantier d’Héry / Alby un lieu de démonstration permettant de présenter, dans des conditions réelles, les possibilités de mise en œuvre des éco-matériaux dans l’habitat. Pour cela, nous nous efforcerons de rendre le chantier accessible et visitable sur des temps définis. Dès que possible, les locaux accueilleront également le siège social de l’association, ainsi que ses bureaux et son centre de ressources et de documentation. Une permanence sera assurée par le salarié, qui pourra ainsi accueillir le public et faire visiter le chantier sur demande.

  • La partie habitation : elle est actuellement inoccupée et n’est pas apte en l’état, à être habitée. L’objectif pour les propriétaires est de conserver la configuration existante et de réhabiliter les deux appartements.

L'approche pédagogique

L’association dispose d’une expérience de 4 années d’organisation de formations sur chantier dans les champs d’application de l’écoconstruction. Ce projet s’inscrit donc dans la continuité de nos actions et pourra bénéficier directement des supports administratifs, techniques et pédagogiques que nous avons élaborés jusqu’à présent, ainsi que du réseau d’acteurs existant.

Notre action de formation s’inscrit également en réponse à une demande relevée chez tous nos publics, professionnels et autoconstructeurs, de mise en situation pratique et concrète dans la formation. Nous sommes convaincus de la pertinence d’une approche de terrain appuyée par des savoirs théoriques plutôt que l’inverse, et en particulier dans un secteur artisanal comme le bâtiment.

Ce centre de formation et de démonstration constitue une modeste contribution à la concrétisation des moyens évoqués en partie 2, intégré à un réseau d’acteurs et de structures engagés pour un habitat écologiquement responsable.

Nous souhaitons qu’il soit un lieu :

  • De citoyenneté pour mettre en pratique l’écologie tous ensemble, avec des outils pédagogiques.
  • De transmission de savoir-faire, à destination des jeunes et des moins jeunes.
  • De rencontres et d’échanges, au départ d’actions collectives basées sur l’entraide et la solidarité.
  • D’expérimentations et de recherches, pour penser les bâtiments de demain avec l’environnement de demain.

Le futur écocentre, s’il est principalement tourné autour des problématiques liées à l’éco-habitat, pourra également être un lieu de réflexions et d’actions sur des thèmes variés, tous reliés entre eux : précarité énergétique, agriculture et monde rural, vivre et travailler autrement, …